La France et la construction européenne

La construction européenne prend une place prépondérante dans la politique étrangère française dès 1945, dans une perspective de paix, de sécurité, de démocratie et de prospérité. Le rapprochement entre la France et l’Allemagne, dont Jean Monnet, Robert Schuman et Konrad Adenauer sont les principaux artisans, aboutit à la création de la CECA en 1951, autour de laquelle va se construire le projet européen.

La France jour un rôle décisif dans la fondation de la CEE (le Marché commun), née du traité de Rome (1957), mais elle repousse la création de la CED (Communauté européenne de défense) en août 1954. Le Général de Gaulle voulait mettre un terme à la guerre froide et construire une Europe allant "de l’Atlantique à l’Oural" tout en défendant la souveraineté des Etats. Son amitié avec le chancelier Adenauer a facilité la coopération franco-allemande, faisant des deux pays un "moteur" de la construction européenne. Le traité de l’Elysée scelle en 1963 la réconciliation entre les deux pays.

La France s’implique également beaucoup dans la création de l’Union européenne avec le traité de Maastricht ratifié par référendum en 1992 et l’adoption de l’Euro au 1er janvier 2002. Cependant, les français ont refusé le projet de traité constitutionnel lors du référendum de mai 2005, à 54,87%.

La France est représentée par 74 députés au Parlement européen et dispose de 29 voix au Conseil des ministres. Le Commissaire européen de nationalité française est Michel Barnier. Il est chargé du portefeuille Marché intérieur et services.

La France a assuré la Présidence de l’Union européenne au second semestre 2008.

Liens utiles :

- L’Europe Dossier complet sur le site du ministère des Affaire étrangères.

- Toute l’Europe Le portail français sur les questions européennes

publié le 19/06/2012

haut de la page