Formalités d’entrée et de séjour en Azerbaïdjan

Le visa

Les voyageurs se rendant en Azerbaïdjan doivent être obligatoirement munis, a leur arrivée sur le territoire, d’un visa valable pour toute la durée de leur séjour. Le visa ne peut être obtenu qu’auprès d’une représentation diplomatique ou consulaire azerbaïdjanaise.

Avant tout séjour et déplacement à Bakou et dans le reste du pays, il convient donc de s’assurer, avant son départ, de la validité des documents administratifs (visas, carte de résident le cas échéant) en fonction de la nature du séjour. En raison de problèmes récurrents, il est demandé aux voyageurs de vérifier, dès la délivrance, trois éléments essentiels du visa qui leur est accordé :

- la durée autorisée de séjour ;

- les dates de validité du visa (date d’entrée, avant laquelle il n’est pas possible de pénétrer sur le territoire azerbaïdjanais, date de sortie, au-delà de laquelle le voyageur se trouvera en situation irrégulière). La police des frontières n’autorise pas la sortie du territoire au visiteur dont le visa est périmé le jour de son départ et les prolongations de visa sur place sont accordées à titre exceptionnel, selon une procédure longue et onéreuse ;

- le nombre d’entrées autorisées.

La durée et la validité du visa

Les voyageurs étrangers peuvent, dans la limite de la durée autorisée de leur séjour en Azerbaïdjan, séjourner dans le pays selon des règles modifiées par une loi entrée en vigueur le 1er avril 2013, qui unifie la procédure d’enregistrement et fait porter la responsabilité de l’enregistrement essentiellement sur la structure d’accueil du visiteur étranger.

Pour un séjour de 3 à 90 jours :

Désormais, tout étranger arrivant en Azerbaïdjan et désirant y séjourner pendant plus de 10 ( dix) jours doit s’enregistrer dans les 10 (dix) jours suivant son arrivée. La structure d’accueil de l’étranger (hôtel, agence immobilière ou propriétaire d’un appartement privé) devra adresser au Service d’Etat des migrations, par courrier postal ou électronique (qeydiyyat@migration.gov.az) ou en dépêchant un représentant au Service d’Etat des migrations (202 autoroute de Binagadi - 3123 Block - Binagadi district - Bakou, ou 189, av. Ataturk, à Ganjlik), un formulaire d’enregistrement (accessible à l’adresse suivante : www.migration.gov.az) assorti de la copie du passeport ou du visa du visiteur étranger souhaitant s’enregistrer. Un certificat d’enregistrement doit ensuite être adressé à la structure d’accueil par le Service d’Etat des Migrations dans les 48 heures. La durée d’enregistrement est égale à la durée du visa. Le départ de l’étranger doit, en sens inverse, être notifié par la structure d’accueil au Service d’Etat des Migrations. Tout changement de lieu de résidence de l’étranger au cours de son séjour en Azerbaïdjan devra également être notifié au Service d’Etat des Migrations. Cet enregistrement ne donne lieu à l’émission d’aucune carte d’enregistrement. Tout défaut d’enregistrement est passible d’une amende de 300 à 400 AZN pour le visiteur étranger concerné et de 300 à 500 AZN pour la structure d’accueil.

Pour un séjour de plus de 90 jours :

Pour un séjour de plus de 90 jours dûment motivé (travail, mariage, investissements…) un permis de résidence doit être sollicité auprès du Service d’Etat des migrations, 22 jours au moins avant l’expiration du visa d’entrée.

Les durées de séjour étant appréciées selon les cachets apposés obligatoirement sur le passeport par la police aux frontières azerbaïdjanaises, il est recommandé de s’assurer lors du passage de la frontière que cette formalité a bien été accomplie.

En cas de dépassement de la durée de validité du visa, il est impératif de se rendre au Service d’Etat des migrations pour obtenir, moyennant le paiement d’une amende, un avis d’expulsion autorisant l’intéressé à quitter le territoire azerbaïdjanais dans les 48 heures.

Les problèmes de visa sont fréquents pour les voyageurs en provenance ou à destination de Turkmenbachi, et/ou Aktaou arrivant au port de Bakou par ferry. Compte tenu de l’irrégularité des liaisons, il est recommandé de disposer d’un visa valide quelques jours supplémentaires pour les trois pays (Azerbaïdjan, Turkménistan et et Kazakhstan.)

L’entrée en Azerbaïdjan est formellement interdite aux personnes détentrices d’un visa délivré par les autorités de facto du Haut-Karabakh ou d’un tampon signalant un séjour au Haut-Karabakh ou dans l’une des sept régions occupées d’Azerbaïdjan. Ces personnes s’exposent au risque d’arrestation immédiate pour entrée illicite dans le pays.

publié le 05/02/2016

haut de la page