La France en Azerbaïdjan Ambassade de France à Bakou
fontsizeup fontsizedown
Accueil du site » Venir en Azerbaïdjan » Vivre en Azerbaïdjan

Conseils généraux de sécurité

Afin d’anticiper au mieux leur prise en charge en cas de crise, il est conseillé aux Français de passage de signaler à la section consulaire de l’ambassade de France leur présence en Azerbaïdjan.

Adresse : 7, rue Rassul Rza AZ 1000 Bakou (BP 36)

Tél : (+99412) 490 81 00, Fax :(+99412) 490 81 19

Adresse mail : jean-pierre.sanchez@diplomatie.gouv.fr

Horaires d’ouverture au public :

L’accueil du public se fait sur rendez-vous auprès de la section consulaire de l’Ambassade de France, du lundi au vendredi de 9h30 à 13h00 et de 15h00 à 18h30. En cas d’urgence, une permanence est assurée 24h sur 24h, 7 jours sur 7 au numéro suivant : (+994 50) 282 87 89

Zones déconseillées sauf raison impérative

En raison de l’existence de trafics, et de l’absence de signalisation claire de la ligne de démarcation à la frontière entre l’Azerbaïdjan et l’Iran, il est déconseillé aux voyageurs, sauf raison impérative, de se rendre dans cette zone.

Zones formellement déconseillées

Les zones frontalières avec l’Arménie (territoires occupés) et les abords de la ligne de cessez-le-feu doivent être absolument évités, des incidents se produisant à intervalles réguliers. De même, les zones frontalières entre le Nakhitchevan et l’Arménie d’une part, et avec le Daghestan d’autre part, doivent être exclues de tout circuit dans le pays.

Le conflit du Haut-Karabagh (territoire à majorité arménienne au coeur de l’Azerbaïdjan) qui oppose l’Azerbaïdjan à l’Arménie n’est toujours pas réglé. Environ 20 pour cent du territoire azerbaïdjanais est occupé. Il convient donc de faire preuve de réserve dans ses propos relatifs à la politique intérieure, la question du Haut-Karabagh et le conflit avec l’Arménie.

JPEG - 89 ko

Risque sismique :

L’Azerbaïdjan est situé dans une région d’activité sismique. En cas de tremblement de terre, les recommandations de base sont les suivantes :

Si vous êtes chez vous :

• Restez-y. Ne vous précipitez pas dehors.

• N’utilisez pas les ascenseurs. Si vous êtes dans un ascenseur au moment d’un tremblement de terre, sortez le plus vite possible.

• Abritez-vous sous une table, un bureau ou un autre meuble solide et agrippez-vous-y.

• Si vous êtes dans un couloir, mettez-vous en position accroupie le long d’un mur intérieur.

• Ne vous tenez pas dans l’embrasure d’une porte : celle-ci pourrait se rabattre sur vous et vous blesser.

• Protégez votre tête et votre visage.

• Eloignez-vous des fenêtres, des cloisons de verre, des miroirs, des foyers, des bibliothèques, des meubles en hauteur, des appareils d’éclairage.

Si vous êtes à l’extérieur :

• Restez-y ; essayez de vous diriger vers un endroit sûr, loin des fenêtres, des immeubles, des fils électriques ou des poteaux de téléphone.

Si vous êtes dans un véhicule :

• Essayez de vous arrêter dans un endroit sûr. Essayez de ne pas bloquer la route.

• Eloignez-vous des ponts, des viaducs et des immeubles, si possible. Restez dans votre véhicule

Si vous êtes dans un endroit public encombré :

• Essayez de vous réfugier quelque part en faisant attention de ne pas vous faire piétiner.

• Si vous êtes à l’intérieur, ne vous précipitez pas dehors où vous pourriez être blessé par des chutes de débris. Les trottoirs qui longent des immeubles en hauteur sont particulièrement dangereux ; dans les centres commerciaux, essayez de vous réfugier dans le magasin le plus proche. Eloignez-vous des fenêtres, des puits de lumière et des rayons chargés d’objets lourds.

Si vous êtes à l’école :

• Glissez-vous sous un pupitre ou une table et tenez fermement le meuble en question.

• Eloignez-vous des fenêtres.

Si vous êtes à bord d’un autobus :

• Restez assis jusqu’à ce que l’autobus s’arrête.

En résumé, abritez-vous. S’il est impossible de vous abriter, mettez-vous en position accroupie et protégez-vous la tête et le visage pour ne pas être blessé par des débris ou des éclats de verre. Restez dans un endroit protégé jusqu’à ce que les secousses cessent. Attendez-vous à de nouvelles secousses (les répliques) ; elles peuvent se produire pendant un certain temps après le séisme initial.

APRES LE SEISME

Dans les instants qui suivent immédiatement le séisme, restez calme. Vous aurez peut-être à prendre en charge d’autres personnes. Occupez-vous des situations qui mettent des vies en danger.

Si vous êtes chez vous :

• Vérifiez si vous êtes indemne, de même que les autres personnes près de vous. En cas de blessure, administrez les premiers soins (position latérale de sécurité, plus si vous êtes compétent).

• N’utilisez pas le téléphone, à moins d’avoir à signaler une urgence.

• Mettez des souliers solides et des vêtements protecteurs pour éviter d’être blessé par les décombres, surtout les éclats de verre.

• Vérifiez si votre bâtiment a subi des dommages structurels ou autres. Si vous soupçonnez que celui-ci n’est pas sûr, n’y pénétrez pas.

• N’allumez pas d’allumettes ni de briquets et ne touchez pas aux interrupteurs pour faire la lumière ou éteindre, à moins d’être sûr qu’il n’y a pas de fuite de gaz ou de liquide inflammable renversé.

• Utilisez plutôt une lampe de poche pour vérifier l’eau, l’électricité et le gaz et ne les fermez pas à moins qu’il y ait des dommages. S’il y a une fuite de gaz, vous le saurez par l’odeur.

• Si l’eau courante est encore disponible immédiatement après le tremblement de terre, remplissez une baignoire et d’autres récipients au cas où l’eau serait coupée plus tard. S’il n’y a pas d’eau courante, rappelez-vous que vous avez peut-être de l’eau dans le chauffe-eau et le réservoir de la chasse d’eau.

• Ne tirez pas la chasse d’eau si vous soupçonnez que les conduites d’égout sont crevées.

• Nettoyez soigneusement tout dégât de substances dangereuses. Protégez-vous les mains et les yeux.

• N’utilisez pas votre véhicule, sauf en cas d’extrême urgence, à moins que des responsables des secours d’urgence vous aient demandé de le faire. Laissez la voie libre pour les véhicules de sauvetage et d’urgence.

• N’essayez pas de sortir de votre voiture si des fils électriques sont tombés dessus. Attendez qu’on vous vienne en aide.

• Restez à au moins dix mètres des lignes électriques qui sont tombées sur le sol.

• Les denrées périssables se gâteront rapidement si l’électricité est coupée. Si ces aliments sont encore crus, il faut les faire cuire en premier. Les aliments qui sont au congélateur peuvent rester congelés pendant deux jours sans électricité, pourvu que la porte du congélateur ne soit pas ouverte fréquemment.

Un plan de sécurité est établi par l’Ambassade et régulièrement mis à jour avec les responsables d’îlots de sécurité. Trois points de regroupement sont prévus dans la ville, d’où l’utilité de signaler son passage à Bakou pour les connaître. Dans tous les cas, il faut conserver son calme, suivre les instructions données et attendre les secours si nécessaire. Tout séisme important est suivi d’une série de secousses secondaires. (A domicile ou à l’hôtel toujours prévoir à portée de main un petit sac facile à transporter dans lequel sont regroupés argent, documents de voyage et billet d’avion, une bouteille d’eau, un paquet de biscuits et un vêtement de type blouson). S’assurer de la totalité des médicaments nécessaires en cas de traitement médical contre le diabète, l’hypertension, l’asthme, l’allergie, etc.

Conditions sanitaires

L’eau n’étant pas potable en Azerbaïdjan, la consommation de l’eau en bouteille non décapsulée est impérative, y compris pour la toilette des bébés, le brossage des dents, le nettoyage des fruits et légumes, la cuisine et le thé. Les grands hôtels internationaux disposent de systèmes de filtration efficaces.

Un risque de malaria dans les zones marécageuses et dans les camps de réfugiés existe en Azerbaïdjan, mais pas à Bakou. Les agences médicales étrangères sont bien équipées à Bakou et disposent de la plupart des médicaments nécessaires, mais elles sont très chères (de 50 à 250 EUR la consultation, selon les cabinets !).

De nombreux cas de gastro-entérites ont été signalés chez les étrangers de passage imprudents.

On note une nette recrudescence des M.S.T., du SIDA et de la tuberculose (celle-ci est surtout présente dans les prisons, sous une forme multirésistante).

La fiabilité des contrôles sanitaires sur les viandes et les produits frais importés (de Turquie, de Russie ou de Dubaï) est aléatoire.

La consommation de conserves doit être prudente (vérifier la date de péremption). La chaîne du froid n’est pas toujours respectée, surtout en période estivale.

Les services hospitaliers publics, en principe gratuits, sont mal équipés et leurs personnels se sont auto-privatisés… Les vaccinations doivent être faites avant le départ.

Souscrire impérativement une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire et incluant explicitement l’AZERBAIDJAN. Consulter, le cas échéant, le médecin traitant avant le départ.

Dans la plupart des cas, après traitement de première urgence sur place, le rapatriement vers la France est nécessaire étant données les conditions générales d’asepsie. Par ailleurs, il n’y a pas, à l’heure actuelle, de médecin français en résidence permanente à Bakou. Pour plus de précaution, il est conseillé de contacter l’Ambassade avant de consulter un médecin local même étranger.

LISTE DES HOPITAUX ET DES CENTRES MEDICAUX DE BAKOU

Hôpitaux

Central Clinical Hospital

- Parliament Prospect 76

- Tel : 00 994 12 492 10 92

- Fax : 00 994 12 493 41 31

- Website : www.mkx.mednet.az

Au sein de cet établissement, le Dr Andreas C. Petropoulos, pédiatre, spécialisé en cardiologie pédiatrique, francophone, est le médecin-conseil de l’Ambassade de France en Azerbaïdjan.

International SOS

- Yusif Safarov Street 1

- Khatai District

- Tel : 00 994 12 4937 354

- Fax : 00 994 12 4939 644

- Website : http://www.internationalsos.com/en/...

Turk-American Medical Center

- Mardanov Gardashlari str. 41/47

- Tel : 00 994 12 494 18 23, 00 994 12 497 37 84

- Fax : 00 994 12 494 18 23

- Website : www.tamc.az

Leyla Shikhlinskaya Clinics

- Yusif Safarov str. 19

- Tel : 00 994 12 490 18 58, 00 994 12 490 21 31

- Fax : 00 994 12 498 64 14

- Website : http://www.lsk.az/

MediClub

- Uzeir Hajibayov str. 45

- Tel : 00 994 12 497 09 11, 00 994 12 497 09 12

- Fax : 00 994 12 498 70 96

Centres médicaux

MedServis

- Djalil Mammadquluzada,3 AZ1009

- Tel : 00 994 12 596 68 44 , 00 994 50 220 56 12

- Fax : 00 994 12 596 43 39

- Website : http://www.medservis.az/

BioMed Medical Center

- Gara Garayev str. 68

- Tel : 00 994 12 421 73 38

Euromed Diagnostic Center

- Javadkhan str. 17A

- Tel : 00 994 12 431 93 41, 00 994 12 431 95 98

- Fax : 00 994 12 4319659

- Website : www.euromed.az

Cabinets dentaires

Clinique « La Dent »

Necef Narimanov str. 5A, quartier Nerimanov (à côté de Baki Bizness Universiteti).

Au sein de ce cabinet, le Dr Aygun Guliyeva, diplômée en 2012 de l’université de Toulouse 3, francophone, spécialiste en "odontologie prothétique, option prothèse conjointe", peut être jointe au numéro suivant : 00 994 50 615 00 42 (contact mail : Ay_ku@mail.ru ).


publié le 26 août 2013

Liens utiles

Facebook Twitter Google+ Storify Youtube Dailymotion Flickr RSS